Né en 1988 à Valenciennes (59), Thierry Mallet s’intéresse dès son plus jeune âge à la musique classique. Elève flutiste dans la classe de Magda Raverdel pendant une dizaine d’années, il obtient son brevet d’études musicales et sa médaille d’or de solfège au Conservatoire de Valenciennes.

Découvrant l’art lyrique à travers une représentation de La Belle Hélène d’Offenbach au théâtre du Châtelet, il décide d’entreprendre des études de chant. Il débute alors en 2008 avec Eric Deltour à l’école de musique d’Anzin ( 59) puis intègre la classe de Marie-Madeleine Koebelé au CNR de Strasbourg.

Installé sur Paris depuis 2011, il reste un an à la Schola Cantorum dans la classe de Jacqueline Bonnardot puis intègre la classe de Colette Hochain au Conservatoire du XVe arrondissement de Paris.

Actuellement en 3ème cycle au Conservatoire du VIe arrondissement de Paris dans la classe du ténor Xavier le Maréchal, Thierry Mallet perfectionne son art. Il se consacre essentiellement au répertoire français, notamment à l'opérette du XIXe siècle.

À travers l’atelier lyrique du conservatoire dont il fait partie, il y a interprété, depuis 2013 de nombreux rôles ; deux petits rôles et les chœurs dans Ciboulette de R. Hahn, Boléro dans Giroflé-Girofla de C. Lecocq, Orphée et Aristée-Pluton dans Orphée aux enfers de J. Offenbach, et Lucas dans Le médecin malgré lui de C. Gounod.

Après une courte pause scénique d’un an, nous le retrouvons sur scène cette année dans les rôles de Gontran dans Les Mousquetaires au couvent de L. Varney ainsi que Pâris et Ménélas dans La Belle Hélène.

Ingénieur des Ecoles du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg (ENGEES) et des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), et diplômé d’architecture depuis 2013 à Paris-Malaquais (ENSAPM), Thierry Mallet mène, parallèlement à ses engagements musicaux, une carrière d’ingénieur grand projet au sein du Conseil Régional d’Ile-de-France.